Réunion fructueuse avec le syndicat SLFP

pompiers

Réunion fructueuse avec le syndicat SLFP

communiqué de presse

27 janvier 2023

Suite à la manifestation des pompiers et des services de secours de ce vendredi, le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort et le Secrétaire d’Etat Pascal Smet en charge des service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente, ont accueilli la délégation du syndicat SLFP. Les échanges ont été positifs et la réunion a été fructueuse.

Le Ministre-Président et le Secrétaire d’Etat ont entendu les différentes recommandations du syndicat SLFP et ont proposé plusieurs actions.

  • Concernant le recrutement : le recrutement sera bien maintenu et aucune économie ne sera faite sur le recrutement des pompiers.
  • Concernant les agressions : le gouvernement va travailler sur la mise en place d’une campagne de sensibilisation sur les métiers d’intervention et en particulier sur les métiers d’ambulanciers.
  • Concernant la rénovation des casernes : le gouvernement bruxellois va maintenir ses plans et poursuivre la politique d’investissement en termes d’infrastructures.
  • Concernant les pensions : il n’est pas question pour le gouvernement bruxellois de remettre en cause le congé préalable à la pension. Les autres recommandations concernant la pension sont du ressort du Fédéral, le gouvernement bruxellois ne manquera pas de sensibiliser le gouvernement fédéral sur ce sujet.

Brussels2030 : Fatima Zibouh rejoint Jan Goossens en tant que co-chargée de mission à Brussels2030, capitale européenne de la Culture

bxl2030 B

Brussels2030 : Fatima Zibouh rejoint Jan Goossens en tant que co-chargée de mission à Brussels2030, capitale européenne de la Culture

communiqué de presse

26 janvier 2023

Brussels2030 est heureux d’annoncer le choix de Fatima Zibouh en tant que nouvelle co-chargée de mission aux côtés de Jan Goossens. Désignée à l’issue d’une procédure de sélection ouverte, Fatima Zibouh est experte sur les questions de diversité et d’inclusion. Elle est également investie sur les questions culturelles à Bruxelles. Elle a effectué une thèse de doctorat sur les expressions culturelles et artistiques des minorités à Bruxelles.   

Grâce à sa vaste expérience de recherche dans le domaine des études de l’ethnicité et des migrations, Fatima Zibouh apportera sans aucun doute une profondeur d’analyse et une expertise à l’équipe de Brussels2030, notamment dans les domaines de la gestion de la diversité culturelle dans un contexte urbain.

« Alors que nous préparons la candidature de Bruxelles comme Capitale européenne de la culture, nous sommes très fiers que Fatima rejoigne notre équipe. Nous voulons continuer à transformer notre ville avec l’impulsion des acteurs de la culture et de la société civile. Grâce à son expertise et à sa passion pour la diversité et l’inclusion, nous sommes convaincus que nous pouvons faire de cette vision une réalité et créer une expérience culturelle véritablement inclusive pour tous les résidents et visiteurs de Bruxelles. » Jan Goossens, co-chargé de mission de Brussels2030.

A côté de ses réalisations universitaires, Fatima Zibouh est également une entrepreneuse sociale engagée à Bruxelles depuis plus de vingt ans. Elle a entre autres cofondé W100, une plateforme de femmes, actrices de changement de toutes les origines culturelles et sociales, issues des quatre coins de la capitale avec pour objectif de créer des liens et amplifier les voix et les actions des Bruxelloises. Parmi ses multiples distinctions, elle a été nommée « Femme d’honneur » de l’Université de Liège en 2010, a reçu le prix Diwan Awards de la personnalité de l’année en 2014, le prix de l’Observatoire des politiques culturelles pour sa recherche doctorale en 2014. Plus récemment en 2021, elle a été sélectionnée parmi les 40 leaders des moins de 40 ans par le Belgium’s 40 under 40.

« Passionnée de Bruxelles, engagée au sein de la société civile depuis 20 ans et ayant effectué ma thèse de doctorat sur la culture à Bruxelles, je suis ravie de pouvoir contribuer au rayonnement de notre ville-monde à travers cette candidature pour devenir capitale européenne de la culture. »Fatima Zibouh, nouvellement nommée co-chargée de mission Brussels2030.

« Être la Capitale européenne de la Culture en 2030 est symbolique à plusieurs égards. Tout d’abord pour montrer le foisonnement culturel de notre capitale, , valoriser nos artistes et acteurs de culture mais aussi et surtout, profiter de l’année du bicentenaire de la Belgique pour tracer la voie de ce que sera la culture dans le futur ! Avec Fatima, nous enrichissons le travail d’une militante et activiste de Bruxelles pour et par ses habitants. J’ai pleine confiance en Fatima et Jan pour construire une candidature qui valorise ce qui se fait à Bruxelles en matière de Culture tout en mettant nos artistes au cœur de ce projet. », déclare Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale. 

Le Secrétaire d’État aux Relations européennes et internationales Pascal Smet ajoute : “Je me réjouis de la désignation de Fatima Zibouh, une vraie Bruxelloise, pour que l’équipe Brussels2030 soit à nouveau au complet. Son dévouement à la culture et à la diversité sera essentiel pour montrer au reste du monde notre paysage culturel métropolitain, unique et vivant. Jan et Fatima forment le duo idéal pour représenter Bruxelles et les Bruxellois.es.

 

Voici le lien vers les photos https://brussels2030.be/photokit

Ouverture d’un nouveau centre d’hébergement pour familles sans-abri à Schaerbeek

centre 1030

Ouverture d’un nouveau centre d'hébergement pour familles sans-abri à Schaerbeek

communiqué de presse

18 janvier 2023

A l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, le Gouvernement bruxellois a rénové et transformé en profondeur – via la Direction Facilities du SPRB- un ancien commissariat de police en un nouveau centre d’hébergement pour familles sans-abri. Situé à Schaerbeek, ce bâtiment de près de 2.500m2 permettra d’augmenter la couverture des dispositifs d’hébergement à destination des familles fragilisées vivant sur le territoire régional bruxellois. Les travaux, assez conséquents, ont débuté en mars 2021 et se sont achevés en octobre 2022 pour un coût total de 4,9 millions d’euros.  

Le projet est le fruit d’une fructueuse collaboration entre quatre parties : la Région de Bruxelles-Capitale (Direction Facilities du SPRB), la COCOM, le Samusocial ainsi que la Commune de Schaerbeek, à travers son CPAS.

Situé au Nord-Ouest du territoire régional, à proximité des principaux axes de communication du pays, ce centre d’accueil est particulièrement accessible, tant pour le public cible que pour les travailleurs sociaux qui les accompagnent.

En termes d’aménagement, le bâtiment comporte 28 chambres de 1 à 4 places permettant d’accueillir jusqu’à 89 personnes.

Globalement en mauvais état et faisant l’objet d’occupations précaires, ce bâtiment nécessitait en effet une lourde rénovation afin de permettre le déménagement du personnel du Samusocial et des occupants qui étaient logés temporairement au sein du bâtiment Gulledelle à Woluwe-Saint-Lambert. Grâce à ce déménagement, les soins et les services de haute qualité du Samusocial pourront être dispensés dans un bâtiment flambant neuf et disposant de nombreuses commodités.

Parmi les interventions réalisées dans le bâtiment, on peut relever :

  • L’installation de plusieurs sanitaires (19 douches et 15 toilettes),
  • Une cuisine avec un grand réfectoire,
  • Une bibliothèque/ludothèque ,
  • Une buanderie,
  • Un espace pour les poussettes,
  • Deux salles polyvalentes ;
  • Une infirmerie ;
  • Une centrale d’accueil avec réception du public ;
  • Et plusieurs bureaux administratifs.  

En outre, les travaux ont également été pensés en vue d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment, notamment via le placement d’un nouveau système de chauffage, de ventilation et de climatisation, d’une toute nouvelle installation électrique ainsi que le placement d’éclairage LED.

Après l’inauguration en juin dernier du bâtiment Poincaré, ce projet de rénovation s’inscrit à nouveau dans la politique globale et volontariste de la Région bruxelloise visant à moderniser et améliorer l’infrastructure des dispositifs d’accueil et d’aide à la personne et la volonté de la COCOM de permettre un accompagnement qualitatif 24h/24 des personnes et familles hébergées.

Le Ministre-Président Rudi Vervoort est très satisfait du résultat : “Avec cette nouvelle inauguration, la Région bruxelloise démontre à nouveau qu’elle s’engage résolument dans une politique visant à permettre aux équipes du Samusocial d’accueillir temporairement un public vulnérable et fragilisé dans de bonnes conditions. Centré sur le besoin des familles et de femmes victimes de violences interfamiliales, ce nouveau centre est donc particulièrement le bienvenu au regard de la crise humanitaire que nous rencontrons ces dernières années. Notre souhait reste, bien entendu, qu’avec le temps, ces structures deviendront superflues”.

Pour Alain Maron, Ministre bruxellois de l’Action sociale : « L’inauguration officielle de ce nouveau centre du Samusocial est l’illustration concrète de 3 préoccupations : 1° l’importance de disposer d’infrastructures de qualité à taille humaine, 2° l’attention particulière aux familles sans abri (notamment avec des très jeunes enfants) et 3° un accompagnement 24h/24 qui permet d’accompagner chaque adulte et chaque enfant de manière individualisée (scolarité, remise en ordre administrative et mise en place d’une solution durable à la sortie du centre). Je salue la qualité du travail du Samusocial qui, au jour le jour, accompagne les personnes les plus vulnérables ».

Cécile Jodogne, Bourgmestre de Schaerbeek : « En tant que Bourgmestre et en tant que femme, je me réjouis de l’installation de ce nouveau centre pour familles du Samusocial à Schaerbeek. Celui-ci permettra d’accompagner des femmes en situation de vulnérabilité dans leur parcours pour retrouver leur autonomie.  J’y crois, ce sera pour elles la première étape d’une nouvelle vie, avec leurs enfants. Il est important que tous les acteurs concernés soutiennent les initiatives comme celles-ci car l’enjeu est capital, d’autant plus au moment où notre région est confrontée à la crise de l’accueil. L’équipe du Samusocial pourra toujours compter sur la commune de Schaerbeek et sur la police. »

« L’ouverture du nouveau centre pour familles à Schaerbeek s’inscrit dans le processus d’amélioration de la qualité de l’accueil initié depuis près de quatre ans par le Samusocial. La capacité d’hébergement réduite du centre (89 places) répond à notre volonté de fonctionner avec des structures à taille humaine. Les espaces ont été pensés dans l’optique d’offrir un accueil le plus adapté possible aux familles avec enfants : espace puériculture et petite enfance, salle de devoirs et bibliothèque, infirmerie et permanence sociale. Notre objectif est bien sûr d’offrir un accueil sécurisant en vue d’atténuer tant que possible le passage en centre d’urgence pour la famille mais également de pouvoir mettre en place un accompagnement le plus adapté et efficace possible vers des solutions de sortie de rue. Il s’agit ici d’un enjeu essentiel alors que le nombre de familles sans abri est en croissance constante ” Sébastien Roy, Directeur Général du Samusocial.

Le Gouvernement bruxellois visite le chantier KANAL

Kanal chantier 23

Le Gouvernement bruxellois visite le chantier KANAL

communiqué de presse

12 janvier 2023

Ce jeudi matin, le Gouvernement bruxellois a visité le chantier du futur musée KANAL et s’est informé sur les prochaines phases des travaux de rénovation qui aboutiront à l’ouverture du musée en 2025.

Les travaux entrent actuellement dans une nouvelle phase. Les démolitions sont terminées, et les fondations des trois nouveaux bâtiments sont en train d’être creusées jusqu’à 22m de profondeur. En février, débutera la construction des nouveaux volumes qui abriteront, entre autres, les espaces d’exposition, une salle de spectacle, une bibliothèque, les archives et les ateliers. Au même moment, le Showroom retrouvera ses volumes d’origine. Au cours des derniers mois, ce dernier a été entièrement démantelé et ressemble de plus en plus à son design original des années 1930.

KANAL-Centre Pompidou, à l’instar de tous les chantiers, n’a pas été épargné par la pandémie, la guerre en Ukraine (et la pénurie de matériaux qu’elle entraîne) et un certain nombre d’imprévus liés à l’ampleur de ce chantier hors normes de 40.000 m2. Autant de raisons qui permettent de manière réaliste, de planifier son ouverture en 2025. Le calendrier définitif prévoit l’achèvement des travaux en juin 2025 pour une ouverture au public de l’ensemble du site à l’automne 2025. L’équipe artistique et l’équipe de production travaillent d’arrache-pied sur un vaste programme d’expositions, d’art vivants et d’événements, qui fait rêver quant à l’impact du musée sur le quartier, Bruxelles et bien au-delà.

La rénovation d’un bâtiment emblématique comme le garage Citroën n’est pas aisée. La réaffectation des lieux se fait avec beaucoup de respect pour la valeur patrimoniale du site. Les architectes, les entrepreneurs et les équipes de KANAL cherchent constamment des solutions aux défis posés par une rénovation/reconstruction ambitieuse du site. La construction durable et le réemploi restent au cœur de cette démarche. Le principe du As Found constitue toujours la base de la conception du futur musée.

En attendant, KANAL constitue sa propre équipe, qu’elle veut aussi diversifiée que le public pour lequel elle programme, prête à répondre aux ambitions. Dans cette optique, le  Gouvernement bruxellois prend acte de la poursuite de la mission d’Yves Goldstein en tant que chargé de mission du gouvernement bruxellois pour mener à bien la reconversion du garage en musée.

« Kanal est un phare pour Bruxelles. Je suis ravi de voir que ce projet avance à bon pas et que malgré les différentes crises, la transformation de cet énorme bâtiment en lieu de culture ouvert sur la ville va bon train. Le développement d’un vrai musée d’art moderne et contemporain à Bruxelles sur 40.000 m² est une aubaine pour attirer des visiteurs à Bruxelles, développer la curiosité culturelle des Bruxelloises et des Bruxellois et surtout valoriser la création artistique contemporaine bruxelloise. Le projet architectural est prometteur et donne déjà envie de se retrouver dans ces grands espaces ouverts et larges qui seront, je le souhaite, un lieu de rencontre entre Bruxellois. », déclare le Ministre-Président Rudi Vervoort.

« Il est émouvant de voir comment KANAL prend forme, au sens propre comme au sens figuré. Nous construisons un musée, une équipe et des ponts. L’expérimentation reste au cœur de notre pratique en tant qu’institution culturelle. Mais savoir quand nous pouvons ouvrir grand les portes au public est gratifiant. Je suis extrêmement heureux que le gouvernement bruxellois m’ait accordé sa confiance pour guider l’équipe dans la dernière ligne droite vers l’ouverture de KANAL. » – Yves Goldstein, KANAL.

La porte de Ninove continue sa transformation ! Le projet approuvé en première lecture sera soumis à enquête publique

ninove23 1

La porte de Ninove continue sa transformation ! Le projet approuvé en première lecture sera soumis à enquête publique

communiqué de presse

12 janvier 2023

Ce jeudi, à l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, le Gouvernement bruxellois a approuvé en première lecture, la nouvelle version du Plan d’Aménagement Directeur (PAD) pour le site de la Porte de Ninove. Au-delà d’inscrire règlementairement le parc Porte de Ninove comme espace vert pour les générations à venir, ce plan projette le développement d’un pôle sportif rénové et ouvert sur le parc, de logements publics, de commerces et d’équipements sur l’ensemble du périmètre. Le projet de PAD est piloté par perspective.brussels.

Coincée entre deux axes structurants de la Région, le canal et la Petite Ceinture, à la jonction entre 3 communes, la Porte de Ninove entame un nouveau virage. Le projet de PAD a été soumis à enquête publique en 2019. Sur cette base le projet a été fortement amélioré.

L’objectif du projet est de transformer ce nœud urbain pour en faire un lieu convivial et attractif. Pour y arriver, les espaces publics seront réaménagés et sécurisés pour tous les usagers. Au final, un nouveau paysage urbain sera créé.

Les leviers pour la transformation de ce site sont :

  • Créer un grand espace ouvert régional, en intégrant les espaces publics actuels ou à venir, tels que le parc de la Porte de Ninove (déjà réalisé par Bruxelles Environnement), le parc de la Sennette (dont l’agrandissement est prévu dans le Contrat de Rénovation Urbaine Heyvaert-Poincaré et le PAD Heyvaert) et le parc Pierron (dédié aux équipements sportifs et espaces de jeux).
  • Offrir de nouveaux équipements et commerces, en facilitant les occupations des rez-de-chaussée, en rénovant le bâti existant et en construisant un bâtiment emblématique au centre de la zone. Il s’agit notamment de rénover et d’agrandir l’infrastructure sportive Stade Vander Putten, de transformer les pavillons historiques d’entrée de ville en vue d’y accueillir des équipements ou de l’Horeca, de rénover le kiosque dans le parc de la Porte de Ninove et de permettre le développement d’équipement publics dans le parc Pierron.
  • Créer de nouveaux logements abordables. Pour l’ensemble du périmètre, 300 logements seront créés dans le quartier. Pour garantir une compatibilité avec le tissu urbain, la superficie et la hauteur des bâtiments autorisés sont limités sur la parcelle du stade Vander Putten et sur la parcelle au centre de la zone. La moitié des logements seront publics, dont une grande proportion sera du logement social. Le parc de la Porte de Ninove assurera la jonction entre ces projets de logements.
  • Favoriser les modes de transport actifs (piétons et cyclistes) et les transports publics. Afin d’apaiser les quartiers et de faciliter l’utilisation des espaces publics, Beliris a déjà réalisé une partie des objectifs du projet de PAD : la circulation locale et de transit a été réorganisée, l’aménagement des transports en commun a été repensé et de nouveaux cheminements piétons et cyclistes ont été réalisés. Le projet de PAD permet de poursuivre ces améliorations, notamment en renforçant encore les liaisons piétonnes et le report du stationnement vers des emplacements hors voirie.

« Le triangle de la Porte de Ninove a une importance régionale. Lui apporter une vision d’ensemble est primordial afin d’offrir un espace apaisé et convivial aux habitants. Des investissements publics ont déjà été réalisés sur les espaces publics et de mobilité afin de rendre ce quartier plus accessible et convivial. Le projet de PAD permet de conforter réglementairement ces aménagements, de les prolonger et les inclure dans un plan plus ambitieux répondant aux besoins de tous les usagers. Au final, un nouveau paysage urbain sera créé »  souligne Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale.

Le quartier de la Porte de Ninove a évolué ces dernières années, le projet de PAD vise à renforcer cette dynamique positive et à fixer la vision pour l’avenir. L’enquête publique qui débute bientôt permettra d’entendre les citoyens et de poursuivre l’amélioration des ambitions au bénéfice des habitants” indique Antoine de Borman, Directeur général de perspective.brussels.

Le projet de plan sera bientôt soumis à enquête publique. Il sera consultable sur le site de www.perspective.brussels  

Le Gouvernement bruxellois ouvre 100 nouvelles places pour les MENA

places pour les MENA

Le Gouvernement bruxellois ouvre 100 nouvelles places pour les MENA

communiqué de presse

16 décembre 2022

A l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, le Gouvernement bruxellois a acté l’ouverture de 100 nouvelles places pour héberger les Mineurs étrangers non accompagnés (MENA). Le New Samusocial sera subventionné pour coordonner l’hébergement. Ce nouveau lieu sera mis à la disposition des MENA dès l’approbation du SIAMU jusqu’au 30 juin 2023 au minimum.

Le Ministre-Président Rudi Vervoort : “Nous ne pouvons accepter que des mineurs dorment dans la  rue.. L’accueil des MENA est une responsabilité qui relève du Gouvernement fédéral, et je continue de l’interpeller pour qu’il remplisse ses obligations. Mais dans l’attente, nous continuons de prendre nos responsabilités en décidant d’abriter ces mineurs dans un lieu sécurisé et chaleureux.  Nous inscrirons ce soutien dans le mécanisme de la convention avec FEDASIL, qui a vu le Fédéral reconnaître l’action supplétive de la Région bruxelloise. »

Un soutien efficace pour le dynamique secteur de l’audiovisuel à Bruxelles

screen bilan 2022 cp

Un soutien efficace pour le dynamique secteur de l’audiovisuel à Bruxelles

communiqué de presse

13 décembre 2022

Le dynamisme du secteur cinéma et audiovisuel bruxellois n’est plus à démontrer. Toute la chaîne de valeur, de l’écriture à la diffusion en passant par la production et la post-production y est représentée. De nombreuses sociétés et des travailleurs contribuent à faire vivre les projets de tout type : longs métrages, documentaires, séries et webséries, animation, réalité virtuelle, podcast etc. Depuis 2016, à l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, le Gouvernement bruxellois a décidé d’investir 3 millions d’euros par an dans le contenu des projets, et ainsi soutenir une industrie créative et culturelle et vectrice d’image pour Bruxelles.

« A l’heure du bilan de l’activité de screen.brussels, nous nous réjouissons de l’efficacité du dispositif mis en place, au bénéfice des talents bruxellois. Plus de 3 millions d’euros ont été investis cette année dans 32 projets devraient en effet générer au minimum plus de 34 millions d’euros de dépenses audiovisuelles directes. Depuis 2016, on compte au moins 160 entreprises du secteur créées ou relocalisées dans la Région, et les projets ont été réalisés à 60% par des Bruxellois et produits à 74% par des maisons de production installées à Bruxelles !  » déclare le Ministre-Président Rudi Vervoort.

Cette année encore, le mécanisme de soutien a encore porté ses fruits, avec un investissement dans 32 projets : 14 longs-métrages, 7 projets d’animation, 5 documentaires, 2 séries télés, 3 webséries et 1 collection de courts-métrages.

Quelques points d’attention :

Soutien des productions nationales (FR/NL), et collaboration avec les autres régions

72% des projets soutenus sont des productions majoritaires belges. Également, 12% de ces projets ont bénéficié du soutien financier d’un des 2 autres fonds régionaux belges – Wallimage et Screen Flanders. Dans 88% des projets, screen.brussels est donc le seul fonds régional belge à intervenir.  

La coproduction européenne n’est pas en reste

Le secteur cinéma et audiovisuel belge est traditionnellement porté vers les coproductions avec ses voisin européens. La filière bruxelloise travaille sans surprise le plus souvent avec la France – de loin le premier partenaire – suivi du Luxembourg, des Pays-Bas, de l’Allemagne, la Suisse… et même du Canada.

Une contribution à la situation ukrainienne

En participant à une initiative européenne Ukrainian Films Now, screen.brussels a consacré 20.000€ pour permettre au long-métrage Once We Were 15 de finaliser sa post-production…. à Bruxelles ! C’est notamment grâce au réseau européen des fonds régionaux CineRegio – dont fait partie screen.brussels – que plusieurs projets ukrainiens en latence ont pu trouver des partenaires pour leur dernière ligne droite.

Bruxelles, de plus en plus présente à l’image

Nous pouvons nous réjouir d’un des effets induits de l’action de screen.brussels, à savoir les retombées en terme d’image. De plus en plus de scénaristes et réalisateur.trice.s s’emparent de Bruxelles pour y situer leur histoire. Inspirante en tant que ville-monde, ville région multiculturelle, elle se retrouve au scénario de projets à succès comme Pandore , Entre la vie et la mort, Fils de, Hoodie, Grond, Roomies, Ritueel… En 2022, ce sont 21 projets soutenus (sur les 32) qui portent Bruxelles à l’image.  

La Brussels Animation Valley en plein essor

Le talent et l’expérience des studios d’animation situés essentiellement à proximité du canal gagne chaque année des galons en termes de projets de qualité et d’importance sur la scène européenne. En 2022, 28% du budget a été investi dans des projets d’animation.

Vous pouvez consulter l’ensemble des statistiques des investissements de screen.brussels en 2022 et en comparaison avec les années précédentes dans le dossier de presse sur ce lien https://screen.brussels/fr/fund/actualite/bilan-2022

Le Gouvernement bruxellois consacre près de 5.4 millions pour des projets de rénovation en Région bruxelloise !

Capture d’écran 2019-03-12 à 21.07.50

Le Gouvernement bruxellois consacre près de 5.4 millions pour des projets de rénovation en Région bruxelloise !

communiqué de presse

13 décembre 2022

Sur proposition du Ministre-Président Rudi Vervoort, le gouvernement bruxellois a décidé de  consacrer un budget de près de 5,4 millions d’euros dans le cadre de la politique des villes pour des projets de rénovation.

Depuis 2016, suite à la 6e réforme de l’État, la Région bruxelloise s’est dotée d’un nouvel outil de revitalisation urbaine : la Politique de la ville. La Politique des Grandes Villes est un moyen d’attribuer des subventions  régionales pour diverses opérations et actions de lutte contre le sentiment d’insécurité créé, par exemple, par des bâtiments vacants, insalubres et inadaptés et par des espaces publics négligés dans l’environnement urbain.

Ces subventions, destinées à encourager les programmes de revitalisation urbaine, peuvent être sollicitées par les 19 communes et les Centres publics d’action sociale (CPAS) concernent  :

  • l’acquisition d’immeubles à l’abandon ou inoccupés, même partiellement ;
  • la rénovation, la réhabilitation ou la démolition suivie de la reconstruction de biens immeubles insalubres ou inadaptés en vue de les affecter principalement à du logement assimilé au logement social ;
  • les mesures d’intervention rapide contre les dégradations de l’espace public.

Les biens récupérés après restauration, rénovation ou reconstruction sont, dans la mesure du possible, prédestinés à des logements assimilés à des logements sociaux.

En 2022, les subventions sont attribuées aux communes de Forest, Bruxelles-ville, Molenbeek-Saint-Jean et Evere. Au total, ce sont donc 2 acquisitions d’immeubles et 16 logements assimilés au social qui sont financés, les voici :

  • A Evere, une rénovation pour 8 logements ( rue de Paris) ;
  • A Forest, une acquisition d’immeuble ( rue du Canada) ;
  • A Molenbeek, une rénovation d’ un logement ( rue Janssen) ;
  • A Bruxelles-Ville, une acquisition d’immeuble ( rue Drootbeek/Moorslede) ;
  • A Bruxelles-Ville, une rénovation de 7 logements ( rue des Foulons) ;

« C’est encore un très bon bilan pour la rénovation urbaine cette année », déclare le Ministre-Président Rudi Vervoort. « Pour continuer notre lutte contre les immeubles insalubres et inoccupés, j’invite, d’ores et déjà, les communes bruxelloises et les CPAS à préparer leurs dossiers pour 2023 ! »

L’usage des feux d’artifices interdit dans l’espace public du 23 décembre au 9 janvier 2023 sur le territoire régional

feu-dartifice (1)

L’usage des feux d’artifices interdit dans l’espace public du 23 décembre au 9 janvier 2023 sur le territoire régional

communiqué de presse

9 décembre 2022

Suite à une demande des chefs de corps de la police locale de pouvoir garantir au maximum la sécurité des policiers de terrain et à leur suggestion de disposer d’une approche régionale, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort a pris la décision d’interdire la possession et le transport de feux d’artifices de divertissement (y compris les canons sonores ou canons à carbure) par les particuliers et ce, exclusivement dans l’espace public.

Comme chaque année, les préparatifs liés à l’encadrement des festivités de fin d’année à Bruxelles vont bon train. Dans ce cadre, le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles assurera l’unité de commandement pour le maintien de l’ordre public. Les célébrations de fin d’année drainent beaucoup de monde en ville et doivent rester des moments festifs se déroulant dans un climat de sécurité et ce, tant pour les citoyens, nos commerçants que pour les forces de l’ordre. L’interdiction de possession et de transport de feux d’artifices de divertissement dans l’espace public est prise pour éviter que les forces de l’ordre ne soient victimes d’un détournement de l’usage normal de moyens pyrotechniques.

Cette interdiction sera effective du 23 décembre 2022 jusqu’au 9 janvier 2023 inclus.

Le Gouvernement bruxellois adopte les programmes d’actions et d’investissements de 3 nouveaux Contrats École

Contrats école 22

Le Gouvernement bruxellois adopte les programmes d’actions et d’investissements de 3 nouveaux Contrats École

communiqué de presse

8 décembre 2022

Ce jeudi, à l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, le Gouvernement bruxellois a adopté les programmes d’actions et d’investissement des Contrats École de l’Institut De Mot Couvreur à Bruxelles-Ville, de l’Institut des Ursulines à Koekelberg et de l’école Scheutplaneet à Anderlecht. Le Contrat École est un programme régional de rénovation urbaine qui vise à revaloriser les abords des écoles à Bruxelles en renforçant les liens entre l’école et son quartier.

Pour rappel, le Contrat École, en qualité de dispositif de rénovation urbaine, poursuit un triple objectif :

–      renforcer l’attractivité et améliorer l’intégration urbaine des établissements scolaires dans leur environnement, via des investissements dans les écoles en déficit d’image ;

–      accroître l’offre d’équipements collectifs aux habitants du quartier via une ouverture des établissements scolaires en dehors du temps scolaire : accès aux infrastructures sportives et culturelles, au réfectoire, ouverture des cours d’école, etc. ;

–      favoriser l’ouverture de l’école vers le quartier via des actions socio-économiques et des opérations de requalification de l’espace public.

Après une année 2022 consacrée à la phase de diagnostic et d’étude impliquant l’ensemble des acteurs locaux concernés (communes, pouvoirs organisateurs, équipes éducatives et élèves, associations et commerces de quartier), les trois Contrats École entreront dans leur phase opérationnelle pour une période de 4 ans (2023-2026), avec la mise en œuvre concrète des projets, avec l’appui du Service Ecole de perspective.brussels.  Un montant total de 5 millions d’euros sera mis à disposition pour les Contrats École sur une période de mise en œuvre de 4 ans.

Concrètement :

  • Le Contrat École De Mot Couvreur, doté d’un budget de 2.250.000€, proposera un « rez-de-chaussée qui rayonne dans le quartier » grâce à la rénovation de la salle de spectacle et d’une petite salle de sports ensuite mutualisées avec le quartier ; un projet d’occupation et de préfiguration temporaire de la place du nouveau marché au grain dans l’attente de son  réaménagement complet (test d’aménagements et d’activités en réponse aux besoins et désirs des résidents, écoliers, visiteurs et commerçants) ; diverses activités sur le thème du quartier, de sa transformation et de son identité ; échanges de services entre l’école et les habitants du quartier.
  • Le Contrat École Institut des Ursulines, doté d’un budget de 2.000.000€, a pour objectifs de valoriser le potentiel du site et de développer des synergies et des connexions entre l’école et le quartier : création d’une salle de sport polyvalente ouverte au quartier dans un ancien hangar ; rénovation du réfectoire et de la cuisine dans une perspective de mutualisation avec des associations du quartier (salle polyvalente) ; ouverture d’accès supplémentaires et renouvellement de l’image de l’école.
  • Le Contrat École Scheutplaneet, doté d’un budget de 750.000 €, permettra l’aménagement participatif d’un espace vert qualitatif, sécurisé et participatif pour l’école et le quartier ; une nouvelle signalétique pour rendre les entrées plus accueillantes pour les trois institutions qui partagent le site ; la création d’espaces de rencontres entre parents, habitants du quartier et l’école, notamment par la mise en place d’initiatives culturelles, d’activités festives et récréatives. Le projet de réaménagement et de sécurisation des abords de l’école sur la chaussée de Ninove, porté par Bruxelles Mobilité, est associé au Contrat École.

« Je me réjouis de l’adoption de ces trois programmes qui participent à la volonté de la Région bruxelloise de favoriser une véritable intégration des établissements scolaires dans leur environnement, par la requalification de l’espace public et la mutualisation des équipements collectifs, au profit des jeunes et des habitants des quartiers concernés », déclare Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale.

Plus d’infos sur le dispositif Contrat École et sur les trois programmes d’actions et d’investissements : https://perspective.brussels/fr/projets/contrat-ecole