Le Gouvernement francophone bruxellois octroie plus de 600.000 € pour la culture dans les écoles

communiqué de presse

17 juillet 2020

Le programme « la Culture a de la classe » fête cette année ses 20 ans d’existence. Ce programme, subventionné par la Commission communautaire française, permet de porter des projets artistiques et culturels dans les écoles bruxelloises. Sélectionnés par un jury de professionnels suite à un appel, ces projets sont très divers, allant de la création d’œuvres avec les élèves à la participation critique à des prestations artistiques. Lancé juste avant le début de la période de confinement, l’appel à projets 2020 a connu un regain d’intérêt en cette année particulière.

Plus de 30 % de projets de qualité de plus que les années précédentes. C’est le résultat très positif de l’appel à projets « la Culture a de la classe » 2020. Parmi ceux-ci, on retrouve des reports de projets qui n’ont pu se tenir à cause du confinement mais également des projets nouveaux, guidés par le soucis d’inclure plus d’art et de culture dans les parcours scolaires des enfants et des adolescents bruxellois. C’est dans ce cadre que le Gouvernement, sur proposition de Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale et Ministre en charge de la Culture à la COCOF, a décidé d’octroyer exceptionnellement une enveloppe de 606.000 € pour ces projets, le montant prévu initialement étant de 450.000€.

«Je suis particulièrement heureux qu’on ait pu s’accorder sur une augmentation exceptionnelle du budget pour les projets « Culture a de la classe » tant parce que ce programme mérite un éclairage particulier pour ses 20 ans que parce que nos enfants ont besoin de trouver des activités culturelles sur leur trajet scolaire. L’année 2020 a été particulièrement éprouvante pour les élèves et les enseignants. S’embarquer dans des projets artistiques et créatifs en classe permet de faire de l’école cet espace d’émancipation pluridisciplinaire qu’elle doit être à mes yeux » se réjouit Rudi Vervoort. « Ce genre de projet renforce les apprentissages de base et assure l’accrochage scolaire par leur aspect créatif, participatif, inclusif et novateur. Ce programme est le précurseur de ce que la Fédération Wallonie-Bruxelles compte mettre en place en terme de parcours d’éducation culturelle et artistique. A Bruxelles, nous démontrons que nous sommes à la pointe en la matière mais aussi combien il est primordial d’aller plus loin et de continuer à investir dans ce type d’activités qui augmentent la qualité de notre enseignement. »

Cette année, le montant horaire alloué à chaque projet a été également revalorisé afin de prévoir une meilleure et plus juste rémunération des artistes qui interviennent. « Durant cette période difficile pour les artistes, ces prestations revalorisées dans les écoles leur permettront de continuer leur pratique artistique en donnant goût à la culture dès le plus jeune âge, c’est donc un projet aux multiples effets bénéfiques » rappelle le Ministre-Président bruxellois.

«Parmi les projets sélectionnés, certains sont également réalisés dans l’enseignement spécialisé afin que les enfants porteurs de handicap ne soient pas les oubliés des politiques culturelles. » déclare Rudi Vervoort, aussi en charge de la politique en faveur des personnes handicapées et du décloisonnement de la culture en faveur des publics les plus exclus de la culture.  

Dans le courant de l’année académique 2020-2021, un grand événement permettra de fêter comme il se doit les 20 années de ce programme qui a permis la mise en place de nombreux projets de qualité et qui a offert à plusieurs générations d’enfants bruxellois, un volet artistique et créatif dans le cadre de leur cursus scolaire. L’événement était prévu en octobre 2020 mais a dû être reporté à cause de la crise sanitaire. La nouvelle date sera annoncée en automne.