7.350.000 euros octroyés par la Région à la lutte contre le décrochage scolaire entre 2019 et 2021

communiqué de presse

13 février 2019

Le décrochage scolaire touche de nombreux jeunes et leurs familles. Près de 15% des jeunes bruxellois quittent l’école sans le diplôme de l’enseignement secondaire. Et, 28% des élèves bruxellois ont au moins deux ans de retard scolaire.

« Face à ces enjeux, la Région bruxelloise a mis en place des mécanismes de financement permettant de soutenir les écoles, les communes et le secteur associatif afin de prévenir le décrochage scolaire, d’intervenir lorsqu’un élève décroche ou de mettre tout en œuvre pour remobiliser le jeune dont le parcours scolaire est interrompu » explique Rudi Vervoort, Ministre-Président. Ces dispositifs sont gérés par le Service Ecole de perspective.brussels.

Via le Dispositif d’accrochage scolaire (DAS), le Gouvernement régional bruxellois va octroyer entre 2019 et 2021, une subvention de5.852.609 euros aux écoles situés sur l’ensemble des communes bruxelloises afin qu’elles mènent, des activités de prévention du décrochage scolaire. Au total, ce ne sont pas moins de 384 projets qui seront ainsi menés. Il s’agit d’ateliers d’aide aux devoirs, de théâtre, de musique, de sensibilisation à la réduction de la violence. Les activités se déroulent obligatoirement dans l’école, en dehors du temps scolaire.

Via le Dispositif de soutien et d’accompagnement aux activités d’accompagnement à la scolarité et à la citoyenneté des enfants et des jeunes (DASC), le Gouvernement régional bruxellois soutient directement le secteur associatif via l’octroi de subvention à concurrence de 1.500.000 euros sur la période 2019-2021. Ce n’est pas moins de 58 associations qui bénéficieront de moyens régionaux pour mener des projets de soutien scolaire, d’épanouissement personnel du jeune, … Une attention particulière a été portée par la Région aux publics les plus défavorisés et à la participation des parents.

« Outre une intégration difficile sur le marché du travail, le décrochage scolaire et l’abandon scolaire précoce peuvent à terme induire des problèmes sociaux. Si la Région n’a pas de compétences spécifiques en matière d’enseignement, il est cependant de notre devoir d’amener ces enfants vers la réussite et j’en fais mon cheval de bataille » assure Rudi Vervoort.

L’ensemble des projets financés par la Région bruxelloise via ces dispositifs sont consultables sur le site www.accrochagescolaire.brussels. Ce site régional a pour ambition de devenir un véritable centre d’expertise en matière d’accrochage scolaire. On y retrouve les définitions, les indicateurs du décrochage scolaire mais aussi une base de données de législations, des études en la matière. Ce site reprend également un annuaire géolocalisé des acteurs du décrochage et des projets soutenus par la Région. Ce nouvel outil régional se veut évolutif. L’objectif est poursuivre son développement avec les 19 communes, partenaires privilégiés de la Région dans la lutte contre le décrochage scolaire. Les Communautés sont également associées au travail.

Plus d’info ?
Lidia GERVASI Porte-parole (FR)
Jo DE WITTE Porte-parole (NL)