Stratégie GO4Brussels 2030 - Engager Bruxelles sur la voie de la transition économique, sociale et environnementale

communiqué de presse

16 janvier 2020

Bruxelles, 16 janvier 2020 : Emploi, développement économique, environnement et gestion des ressources, pauvreté, mobilité, etc. Les défis à relever ne manquent pas à Bruxelles. La Région est l’une des plus riches d’Europe – du moins selon les statistiques officielles d’Eurostat. Mais cette « richesse » ne bénéficie pas toujours directement aux habitantes et habitants de la Région, aux entreprises ou à la qualité de vie en Région de Bruxelles-Capitale.

Le Gouvernement bruxellois lance officiellement aujourd’hui sa Stratégie « Go4Brussels 2030 », prolongation officielle de la dynamique lancée en étroite collaboration avec les Collègues communautaires et les interlocuteurs sociaux bruxellois.

« Conformément à notre accord de majorité, mon Gouvernement lance aujourd’hui sa Stratégie 2030. Dans la continuité de travaux menés sous la législature précédente dans le cadre de GO4Brussels, la Région s’attaque aujourd’hui à 17 objectifs majeurs. Transition économique, sociale et climatique, les défis ne manquent pas à Bruxelles et ce Gouvernement entend bien les relever de manière collective » explique Rudi Vervoort, Ministre-Président.

« La Formation qu’elle soit professionnelle, en alternance ou en entreprise doit être le chantier numéro UN de cette législature. C’est le levier le plus important à actionner pour à la fois permettre à plus de Bruxelloises et de Bruxellois d’accéder à l’emploi et répondre à la pénurie de main d’œuvre. C’est pourquoi, avec les partenaires sociaux nous allons élaborer une Stratégie Qualification – Emploi. Celle-ci doit permettre d’améliorer le niveau de qualification des chercheurs d’emploi mais aussi de réorienter l’offre de formation pour qu’elle réponde au mieux aux besoins des entreprises », explique Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

Pour Barbara Trachte, secrétaire d’État à la Transition économique et à la Recherche scientifique, : « Inscrire cette Stratégie 2030 dans une dynamique de transition économique sociale et environnementale est un choix fort. Ce choix traduit la volonté du Gouvernement et des interlocuteurs sociaux d’être ensemble, au cœur du changement, pour aligner l’économie bruxelloise sur les objectifs climatiques aux horizons 2030 et 2050. Cette transition économique doit être une opportunité pour créer de l’emploi de qualité, porteur de sens et peu délocalisable ».

La Stratégie « Go4Brussels 2030 »

Le Gouvernement l’avait annoncé dès juillet. Il souhaite relancer la dynamique mise en place avec la Stratégie 2025, baptisée GO4Brussels, à l’horizon 2030. Rudi Vervoort et son équipe veulent développer une stratégie de transition de l’économie bruxelloise et augmenter la qualité de vie des Bruxelloises et des Bruxellois. Ceci passe nécessairement par des actions en matière d’emploi et de formation. Même si le chômage bruxellois a baissé de plus de 20% ces 5 dernières années, le chantier reste vaste pour le Gouvernement.

Pour cela, la Région veut compter sur la collaboration de la Communauté Flamande et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Bruxelles s’inscrit résolument dans une logique de fédéralisme de coopération. Rudi Vervoort a déjà pris contact avec ses homologues Jan Jambon et Pierre-Yves Jeholet pour travailler de concert sur les chantiers communs en matière d’emploi et formation ainsi que d’enseignement et d’accueil de la petite enfance. Les premiers échos sont positifs.

La concertation sociale comme socle de la Stratégie 2030

Le Gouvernement bruxellois, les Collègues communautaires et les interlocuteurs sociaux bruxellois (patrons et syndicats) s’engagent donc à travailler de concert autour d’un dénominateur commun et un principe de base : la concertation sociale. La méthode des « priorités partagées », ces politiques négociées entre le Gouvernement et les interlocuteurs sociaux, avait déjà fait ses preuves lors de la législature précédente (diminution du taux de chômage chez les jeunes, mesures en faveur des PME et TPE, accords-cadres, etc.).

« Les interlocuteurs sociaux soulignent l’évolution positive du dialogue économique et social au sein de la Région de Bruxelles-Capitale. À travers les priorités partagées, les interlocuteurs sociaux prennent part à nombre d’objectifs et de chantiers promus par le Gouvernement dans la Stratégie 2030. » explique Jan De Brabanter, Président du Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale.

Plus d’info ?
Lidia GERVASI Porte-parole (FR)
Zeynep BALCI Porte-parole (NL)