Situation Coronavirus (Covid-19) - Le Gouvernement bruxellois débloque 110 millions d’euros pour les entreprises en difficulté

communiqué de presse

17 mars 2020

Sur proposition du Ministre-Président Rudi Vervoort, du Ministre des Finances et du Budget Sven Gatz et de la Secrétaire d’État chargée de la Transition économique Barbara Trachte, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé les premières mesures suivantes de soutien à l’économie bruxelloise dans le cadre de la pandémie du Coronavirus : 

  • Le versement d’une prime unique pour tous les établissements visés par les mesures d’urgence et qui sont obligés de fermer ;
  • Le renoncement à la City Tax par la Région bruxelloise pour ce qui concerne le premier semestre de l’année 2020 ;
  • Un soutien fort à la trésorerie des entreprises touchées via l’octroi de garanties publiques (via le Fonds bruxellois de garantie) sur des prêts bancaires, pour un total de 20 millions d’euros;
  • La création d’une mission déléguée chez Finance&Invest.brussels qui comprend notamment:
    • la possibilité d’un prêt à taux réduit aux fournisseurs clés du secteur HORECA leur permettant d’offrir un délai de paiement aux établissements du secteur HORECA;
    • la possibilité d’un prêt à taux réduit pour des établissements HORECA qui emploient plus de 50 personnes.
  • Un moratoire, sur le remboursement en capital des prêts octroyés par Finance&invest.brussels aux entreprises impactées des secteurs touchés ;
  • Le traitement, l’engagement et la liquidation accélérées voire anticipées des aides à l’expansion économique pour les secteurs de l’HORECA, du tourisme, de l’événementiel et de la culture ;
  • Le renforcement de l’accompagnement des entreprises en difficulté via l’augmentation de la dotation du Centre pour entreprises en difficultés (CED).

Au total, ce sont 110 millions d’euros que le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a débloqué pour soutenir les entreprises en difficulté avec une attention toute particulière pour les secteurs les plus touchés que sont l’HORECA, l’événementiel, le tourisme, le commerce de détail et les activités récréatives.

En outre, le Gouvernement appelle toutes les autorités publiques, administrations, organismes d’intérêt public et communes à adopter des mesures de solidarité avec les commerçants touchés, notamment en reportant les loyers.

« La Région bruxelloise et les secteurs de l’HORECA, du tourisme, de l’événementiel et de la culture sont durement touchés par les mesures indispensables destinées à limiter la propagation du Coronavirus. Le gouvernement bruxellois les a reçus à plusieurs reprises et les a entendus. Nous posons aujourd’hui des gestes forts pour les soutenir et leur assurer qu’ils ne sont pas seuls face à cette crise. 110 millions d’euros est le montant d’une première enveloppe de soutien. Mais le gouvernement bruxellois ne s’arrêtera pas là. Les conséquences sociales et en termes d’emploi sont majeures et nous devons nous tenir prêts à faire face en collaboration avec nos collègues du Fédéral et avec le soutien des institutions européennes », commente le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort.

Le Ministre bruxellois des Finances et du Budget Sven Gatz : « Le Gouvernement souhaite fournir avec ces mesures de soutien, pour un montant total de 110 millions d’euros, une réelle contribution substantielle pour permettre au tourisme bruxellois, aux secteurs culturels et économiques de traverser cette période difficile aussi bien que possible.  Pour le premier semestre de cette année, la citytax, la taxe sur les hôtels bruxellois, est supprimée. Nous sommes conscients qu’il s’agit ici d’un défi encore plus important que les attentats terroristes de mars 2016 et leurs conséquences, où le Gouvernement bruxellois avait libéré à l’époque 35 millions d’euros ». 

« L’arsenal de mesures prises par le gouvernement sur le plan socio-économique doit permettre aux entreprises et entrepreneurs bruxellois de faire face à cette crise sans précédent. Une attention toute particulière est apportée aux secteurs les plus touchés, parmi lesquels l’HORECA, le tourisme, l’événementiel et la culture. Il est aujourd’hui de notre devoir de soutenir et d’accompagner nos PME et nos commerçants. Car, derrière toutes ces entreprises, il y a des hommes et des femmes en difficulté qu’il s’agit de rassurer. Nous rappelons également que le 1819 répond à toutes les questions  des entrepreneurs sur les conséquences du Coronavirus », explique Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat à la Transition économique.

Plus d’info ?
Nancy NGOMA Porte-parole (FR)
Zeynep BALCI Porte-parole (NL)