Conseil régional de sécurité : précisions des mesures et commande de masques en tissu

communiqué de presse

27 avril 2020

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort a convoqué un Conseil régional de sécurité* (CORES), ce lundi 27 avril, à l’issue du Conseil national de sécurité (CNS) de vendredi dernier et des termes de la stratégie de déconfinement et de sortie de crise fédérale qui y ont été précisés. L’ordre du jour de cette réunion consistait en la transmission de l’information auprès des instances communales et locales, la traduction des mesures décidées à l’échelle régionale et leurs modalités pratiques en vue d’en assurer une mise en œuvre cohérente sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Pour rappel, le CNS a présenté une stratégie de sortie de crise en trois phases dès le 4 mai prochain, selon un calendrier progressif, évolutif et non définitif. 

Plusieurs étapes seront franchies progressivement, semaine après semaine, sachant que chaque date estimée est susceptible de changer en fonction de la situation sanitaire et de l’évolution du virus : la première, les 4 et 11 mai, avec respectivement la reprise de certaines activités (entreprises et certains secteurs non essentiels), et la réouverture des commerces; la deuxième, le 18 mai avec la reprise progressive des cours à l’école et la possibilité de revoir ses proches et enfin, la dernière, au plus tôt le 8 juin, avec les modalités de réouverture éventuelles et progressives des restaurants, des cafés et des bars et les différentes activités estivales. La seule certitude étant que les événements de masse de type ‘festival’ ne seront pas autorisés avant le 31 août 2020. Pour assurer le déconfinement dans les meilleures conditions possibles, le testing, le tracing et le port du masque joueront un rôle prépondérant.

Concernant le port du masque, le CNS a décidé de rendre obligatoire le port du masque dit de confort (masques en tissu), en support des mesures d’hygiène et de sécurité déjà imposées, dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus mais également dans les écoles lors de leur réouverture. Il recommande également le port de celui-ci dans l’espace public et les lieux où la distanciation physique n’est pas possible (commerces, travail, …). Il convenait de préciser les modalités de cette décision à l’échelle de la Région de Bruxelles-Capitale et des 19 communes.

En effet, outre les initiatives en la matière annoncées par le Gouvernement fédéral, la Région de Bruxelles-Capitale s’était préalablement engagée, le 23 avril, à fournir au moins 1 masque en tissu dit de confort (filtre inclus) à chaque citoyen bruxellois ainsi qu’à chaque membre du personnel des administrations régionales.

« Le port du masque constitue un geste barrière additionnel aux autres mesures sanitaires » insiste le Ministre-Président Vervoort. « La vertu du masque n’est pas de se protéger à titre individuel contre le virus mais bien de protéger les autres contre les projections salivaires. Dans ce cadre, nous avions à cœur d’offrir une égalité de traitement à tous les Bruxellois, ces masques s’adressant donc à l’ensemble de la population bruxelloise, en ce compris les enfants de moins de 12 ans, les personnes sans abri et les personnes en situation irrégulière. »

Le modèle que la Région envisage d’acquérir est celui qui a été recommandé et approuvé par le SPF Santé Publique sur le site https://faitesvotremasquebuccal.be/. Ces masques seront disponibles dans trois tailles afin de s’adapter parfaitement au visage de la personne qui le porte, garantissant ainsi son efficacité.

Afin d’assurer la fourniture de cet équipement dans les plus brefs délais, la Région coordonne les efforts en matière d’achat, de stockage sécurisé et de distribution via une Task force régionale réunissant certaines administrations et organismes d’intérêt régional (Bruxelles Prévention et Sécurité, Hub.brussels, Citydev, Iriscare, etc.). Ces derniers agissent de concert, chacun dans ses ressources et compétences. Un premier travail de prospection a déjà été mené afin de vérifier la capacité de production des opérateurs économiques bruxellois et belges en mesure de faire face à un tel volume de commandes, tout en garantissant un produit de qualité.

Enfin, la coordination avec les communes est également assurée, ces dernières ayant un rôle essentiel à jouer dans la distribution des masques en raison de leur proximité avec la population bruxelloise.

*Ce conseil présidé par le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale est composé de la Haut Fonctionnaire, du Procureur du Roi de Bruxelles, des Présidents des collèges de police, du Directeur coordonnateur administratif, du Directeur judiciaire, des Chefs de corps de chacune des six zones de police locale établies sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Sa composition est élargie à l’ensemble des bourgmestres des 19 communes bruxelloises.