Réaménagement du quartier européen

communiqué de presse

26 novembre 2019

Ce lundi 25 novembre le Cabinet du Ministre-Président Rudi Vervoort et le Cabinet du Secrétaire d’Etat Pascal Smet ont reçu des membres des comités Montgomery, Tervueren-Montgomery, ainsi que le vice-président du GAQ, désireux de faire part de leur avis sur le réaménagement du quartier européen proposé par le Gouvernement.

« C’est le propre de l’enquête publique, cette période permet le dialogue et l’échange de vues sur les différentes visions de la ville. Celle-ci se construit pour ses habitants et leur bien-être, non pas contre eux, c’est ma tâche quotidienne » explique Rudi Vervoort.

Dans ce cadre, les thématiques abordées hier matin furent, entre autres, le processus de consultation des riverains pour les grands projets tel que le Pad Loi, la mixité bureau-logement-équipement introduite par le PAD dans le quartier, et notamment les logements sociaux à créer, la garantie d’avoir suffisamment d’espaces verts, ou encore la nouvelle forme urbaine et les performances environnementales induites par le projet de plan.

Il est vrai que de nombreuses critiques ont été portées sur ce PAD, interprété parfois à tort comme étant un prétexte pour construire de nouvelles tours à Bruxelles.

« En recevant hier les riverains, nous avons pu leur présenter plusieurs éléments tirés du RIE (Rapport sur les Incidences Environnementales) et ainsi les rassurer sur leurs différentes craintes portant sur la hauteur des tours, leurs ombres portées, la perte d’ensoleillement, la densité, les perspectives historiques ou encore le respect du patrimoine. Le RIE du PAD a souvent été mal interprété. Chaque projet fera, évidemment, l’objet d’une procédure de permis qui veillera au traitement des façades le plus léger possible en termes d’impact paysager » ajoute le Ministre-Président.

« Le quartier européen est vieillissant et pauvre sur le plan de la qualité urbanistique. Il y a un manquement clair en termes de mixité fonctionnelle et sociale, on y rencontre très peu de vie après 18h. De plus, son espace public presqu’exclusivement consacré à l’automobile, empêche sa réelle appropriation par ses différents utilisateurs. Cela fait maintenant 10 ans que nous travaillons à son réaménagement. Notre PAD est ambitieux tant il vise à sortir de la conception de « rue couloir » qu’est, aujourd’hui, la rue de la loi, il vise aussi à rehausser l’identité et l’image du quartier européen, partie intégrante de notre Région bruxelloise » explique le Ministre-Président Rudi Vervoort.

« Si la Région accorde une grande importance au patrimoine, elle ne souhaite pas pour autant s’enfermer dans une logique qui dénierait le droit à des visions urbaines nouvelles. Je crois au dialogue constructif entre les différentes époques architecturales lorsqu’il est bien pensé » conclut-il.

L’enquête publique se clôturera le 5 décembre prochain. Les différents avis et observations seront alors analysés et arbitrés par le Gouvernement.

Plus d’info ?
Lidia GERVASI Porte-parole (FR)
Zeynep BALCI Porte-parole (NL)