Coronavirus - Arrivée des tests dans les centres pour personnes handicapées et autres mesures de reprise de soins/liens en Région de Bruxelles-Capitale

communiqué de presse

18 avril 2020

Ce vendredi 17 avril, suite à la taskforce bruxelloise Risk Management Group-Bru, il a été confirmé que les tests de dépistage commenceront dans 6 centres d’hébergement pour personnes en situation de handicap, dans le courant de la semaine du 20 avril. Ces 6 centres accueillent les personnes les plus fragiles et les plus exposées, et connaissent des contaminations COVID-19 avérées parmi les membres du personnel ou les résidents. L’entièreté du personnel, de même que les résidents de ces centres seront testés. Les 27 autres centres bruxellois suivront, en fonction du degré de priorité, ces priorités étant fixées par la task force bruxelloise en fonction de l’urgence des situations. 

« Cette nouvelle étape de tests est importante et très attendue. En effet, cela permettra, à terme, aux personnes en situation de handicap restées confinées à leur domicile, de retourner dans leur structure d’accueil et de retrouver l’encadrement et les soins adéquats. Leurs familles pourront également souffler un peu, elles qui ont dû réapprendre à vivre avec des proches dont les besoins les ont souvent laissées démunies » déclare le Ministre-Président Rudi Vervoort.

Le démarrage des tests va également permettre de rouvrir un centre de répit d’urgence InterMaide, qui pourra accueillir 7 jours sur 7, par vague de deux semaines, des personnes en situation de handicap de grande dépendance. C’était également une demande forte des familles à laquelle le Ministre-Président souhaitait répondre rapidement.

Pour rappel, depuis le début de cette crise sanitaire, aucun centre d’hébergement n’a fermé ses portes. Les travailleurs ont continué à prendre soin des personnes en situation de handicap dans le plus grand respect des règles sanitaires, que ce soit par le confinement en centre, ou par le suivi strict de toutes les mesures de protection recommandées. Aujourd’hui, il s’agit de clarifier toutes les situations afin de permettre demain, le retour progressif des personnes en toute sécurité.

Par ailleurs, le Ministre-Président confirme qu’il maintiendra un contact régulier et soutenu avec le secteur, via les fédérations, les représentants des usagers et les syndicats, afin de poursuivre le travail sur les autres aspects fondamentaux de la vie des personnes et de leur famille.

En ce qui concerne les visites en centre d’hébergement pour personnes en situation de handicap, les modalités d’organisation de ces visites seront concertées avec le secteur, comme c’est le cas pour les maisons de repos.

Enfin, le Ministre-Président Rudi Vervoort tient à rappeler qu’aucune discrimination sur base du handicap n’est pratiquée, de même qu’aucune discrimination ne limite l’accès aux soins hospitaliers et aux soins d’urgence. L’accès au service public et le droit aux soins médicaux sont les mêmes pour tous. Le handicap n’est pas et ne sera jamais un critère de sélection pour accéder aux soins. Si certains propos ambigus ou maladroits ont été tenus, les clarifications nécessaires seront apportées.